Ce qu’il y faut savoir sur le rachat de crédit immobilier

Le rachat de crédit immobilier est devenu l’une des opérations bancaires les plus sollicitées en France. Elle consiste à remplacer un prêt habitat en cours par un nouveau emprunt à taux d’intérêt élevé et à échéance mensuelle de remboursement réduite. Quels sont les avantages de cette opération ? Existe-t-il des conditions pour se voir attribuer un tel type de prêt ? Pour bien comprendre les engagements liés au rachat de crédit, avant d’en solliciter, mieux vaut être bien informé.

Les avantages du rachat de crédit immobilier

Envisager une opération de rachat de crédit immobilier revient à penser au refinancement de son crédit. Ce type de système est donc très avantageux pour les personnes en difficulté financière. Il permet d’éviter une situation de surendettement. En fait, il peut s’avérer intéressant pour tous les types d’emprunteurs.

En actionnant le levier de rachat de crédit, les particuliers se permettent de trouver une marge de manœuvre plus souple pour faire face aux difficultés. Qui plus est, grâce à la baisse des taux et des mensualités, l’emprunteur se libère d’une contrainte budgétaire conséquente. Puisque l’objectif est de faire baisser le coût global du crédit, alors tout le monde peut s’en sortir gagnant à condition de respecter certains critères.

Les conditions d’éligibilité du rachat de crédit immobilier

D’abord, comme son nom l’indique, l’opération de rachat de crédit immobilier n’est valable que pour les crédits immobiliers. On parle alors de financement permettant l’acquisition d’un bien immobilier (maison, appartement, terrain, etc.) quel que ce soit leurs caractéristiques (amortissables, in fine) et la nature de leur taux (fixe, variable, etc.).

Ensuite, la solvabilité de l’emprunteur est également un des critères les plus importants. Le montant total du remboursement ne doit pas excéder plus d’un tiers des revenus de l’emprunteur. Comme tout type de demande de financement aussi, ce dernier doit justifier de la stabilité et de la régularité de ses revenus. Un justificatif de paie et un contrat de travail peuvent être exigés. Il est fréquent que l’établissement étudie également votre comportement bancaire : relever les retards de paiement ou les découverts bancaires s’il y en a.

La législation pour le rachat de crédit immobilier

Depuis que l’on a constaté que le rachat est de plus en plus plébiscité, l’opération bancaire est soumise à une législation et une réglementation particulière. Par exemple, il est possible de faire acheter son crédit immobilier par une autre institution d’emprunt sous certaines conditions. Par ailleurs, il est important de savoir que le rachat de crédit immobilier est soumis à la même législation qui encadre le prêt immobilier classique. Elle affirme que l’emprunteur dispose d’une période de réflexion obligatoire. Cette période sera valable jusqu’à 11 jours après la réception de l’offre de prêt. Aucun fonds ne sera débloqué pendant ce délai de réflexion.

En outre, pendant l’établissement du contrat, il est impératif de mentionner les principales caractéristiques de l’opération en question : identité des parties, nature du financement, modalités du financement, mise à disposition des fonds, tableau d’amortissement, coût total du crédit, les taux (TAEG, TAEA…). Et une fiche d’information standardisée européenne (FISE) doit être remise à l’emprunteur pour lui permettre de comparer les offres proposées sur le marché.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *