Le moment idéal pour renégocier son crédit immobilier

Au cours de la durée de remboursement du crédit immobilier, celui-ci peut évoluer d’une certaine manière. C’est le fait de le rendre beaucoup plus avantageux qu’auparavant. Pour ce faire, la renégociation du prêt immo auprès du banquier est idéale. Voici quelques astuces à retenir pour pouvoir le faire au moment favorable.

La raison de renégocier son crédit immobilier

Il faut dire que les taux d’intérêt des prêts immobiliers évoluent au cours des années. Ces derniers temps, les remarques se précisent sur la baisse constante des taux d’intérêt du prêt immobilier. Avant les taux pratiqués étaient de 5%, mais actuellement ceux-ci sont en baisse est se stagnent sur les 2%. Cette différence a fait que les emprunteurs qui ont souscrit à un crédit immobilier il y a quelques années se sentent vraiment pénalisés en voyant la baisse des taux actuels. Pour ne pas donc se soumettre à ce taux élevé, la renégociation du crédit immo est indispensable. L’idée est de demander à ce que la durée de remboursement soit réduite sans modifier les mensualités ou bien de réviser à la baisse les coûts des mensualités sans changer la durée de remboursement. Si vous désirez avoir un peu d’argent au cours du mois, la dernière option est recommandée. Vous profiterez par la suite d’un pouvoir d’achat conséquent.

Le moment favorable pour effectuer la démarche de renégociation

La renégociation du crédit immobilier est nécessaire lorsque vous remarquez un écart de 0,7 point à 1 point entre le taux d’intérêt pratiqué lors de votre souscription au contrat et celui appliqué actuellement. Il faut savoir aussi que la renégociation est idéale vers la première moitié de la durée du crédit. Les bases d’un remboursement de crédit se procèdent comme suit : les premiers remboursements constituent tous les intérêts, ce n’est que par la suite que le capital va être remboursé. Face à cette situation, la renégociation des intérêts doit se faire le plus tôt possible. Vous serez certains de faire des économies là-dessus. Notez également que renégocier votre crédit n’est faisable que si le capital restant à rembourser s’élève entre 50 000 euros à 75 000 euros.

L’alternative en cas de refus de la renégociation du crédit immobilier

Renégocier votre crédit n’est pas toujours une tâche simple. Le banquier peut toujours vous répondre négativement face à votre demande. Sachez que votre but implique qu’il va perdre de l’argent de son côté. Votre sens de persuasion est ainsi indispensable pour lui démontrer à quel point vous êtes un bon client. Si le refus est incontournable, pensez à passer auprès des banques concurrentes pour négocier un autre crédit. Le souci avec ce cas, c’est que vous devrez avoir à payer certains frais et coût. Si vous cherchez donc à faire des économies, pensez à négocier sur les assurances moins chères. D’ailleurs, légalement parlant, vous pouvez changer d’assurance sans procéder à un rachat de crédit.

Faites attention ! La renégociation de crédit immobilier n’est pas la même que le rachat de crédit. Ce dernier est une autre stratégie permettant de réunir tous les crédits et de personnaliser les mensualités ou la durée de remboursement en fonction de la capacité de l’emprunteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *